Valeur nutritionelle

La recherche sur la valeur nutritive de l’ensilage indique que lorsque correctement réalisés, avec les bons matériaux et machines, et correctement stockées, l’ensilage en balles peut montrer la même qualité ou mieux, avec moins de pertes d’éléments nutritifs que l’ensilage en silo-fosse ou silo-tour. Une bonne compaction des balles peut avoir l’avantage qu’il y aura moins d’air emprisonné que dans un silo-fosse ou silo-tour.

Qualité supérieure

Compte tenu de la même herbe et le même traitement, la qualité de l’ensilage en balles seront les mêmes, voire mieux, que l’ensilage en silo-fosse ou silo-tour. Pour comparer la qualité, l’herbe doit être la même. Une mauvaise manipulation et un entreposage inadéquat peuvent également influer sur la qualité de l’ensilage. Effectuée correctement, l’ensilage en balles s’avère le moyen le plus efficace de conserver du fourrage  grâce à sa teneur et sa longueur en fibres qui stimulent l’appétit et la rumination.

Faibles pertes d’éléments nutritifs

Les pertes d’énergie nettes sont inévitables au cours de la fermentation du sucre en acide lactique. Cependant toutes les autres pertes telles que la respiration résiduelle, les effluents d’ensilage, la mauvaise fermentation, les réactions aérobiques pendant l’entreposage et l’extraction, peut être évité dans une large mesure. Des recherches par Per Lingvall à l’Université suédoise des sciences agricoles d’Uppsala a révélé que l’ensilage en balles rondes de haute qualité ne perd que 5% environ de sa teneur en matière sèche. Une condition préalable à cette norme est son enveloppe avec six couches de pellicule blanche et l’ensilage de bonne qualité fait dans les règles de l’art.

Toutefois, en pratique, pendant le stockage et le déchargement d’un silo-tour ou d’un silo-fosse, les pertes moyennes en éléments nutritifs sont calculés à:

10 – 15% dans un silo-tour
15 – 20% dans un silo-fosse
3 – 5% dans un balle ronde emballée avec six couches de film blanc de haute qualité.

Si les animaux sont toujours nourris à l’ensilage frais, leurs augmentations de la consommation des fourrages et par conséquent les rendements en lait augmentera également.


Source: www.dowsilage.com